13 Jun 2018
Antoinette Fouque – Site Hommage

Antoinette Fouque – Site Hommage

Antoinette Fouque (Antoinettefouque-hommage) fait naître le nom "féminologie", puisqu'elle déteste les "-isme" qui renvoient à une théorie. La théoricienne n’est pas vraiment en phase avec Simone de Beauvoir et ce que cette dernière défend dans "Le deuxième sexe". Au fil de 3 essais édités entre la fin des années 80 et la décennie 2010, L'écrivaine développe la féminologie. La lutte d’Antoinette Fouque n'a rien à voir avec un militantisme excessif, elle soutient la place de mère.

Editrice et libraire

Espaces de rencontres, les boutiques de livres montées par Antoinette Fouque sont ouvertes jusqu'à minuit. C'est en côtoyant les milieux intellectuels que, la militante voit à quel point les femmes n'occupent que peu de place dans le domaine du livre. Avec Les Editions des femmes, elle valorise l'élan littéraire des femmes. Proposant plus de six cents ouvrages consacrés à la pensée des femmes, la maison d’édition d’Antoinette Fouque aide de multiples écrivaines à se faire connaître.

Roland Barthes est son directeur de thèse. Antoinette Fouque décroche un DEA. C’est durant cette période qu’elle côtoie Monique Wittig, écrivaine féministe. A la fin des années 60, la future militante rencontre Jacques Lacan. Diplômée d’études supérieures de Lettres, Antoinette Fouque s'est d'abord lancée dans l'enseignement.

Lorsqu'elle revient d'Amérique, à la veille des années 90, Antoinette Fouque crée l'Alliance des femmes pour la démocratie. A la fin des années soixante-dix, des militantes choisissent d'enregistrer le Mouvement de libération des femmes avec le statut d’une association. Cette militante a combattu tout au long de sa vie pour faire avancer le droit des femmes. Au début de la décennie 80, Antoinette Fouque se met en retrait du MLF lors de son départ pour les Etats-Unis. Le MLF est à cette période victime de querelles intestines et perd de l’influence.

La jeunesse d’Antoinette Fouque

C'est dans la cité phocéenne qu'elle passe une enfance paisible. De sa jeunesse passée dans un quartier populaire, Antoinette Fouque va conserver toute son existence un solide enracinement à gauche. En 1964, elle donne naissance à son premier enfant, elle est alors confrontée aux complications qu’une femme rencontre lorsqu’elle doit assumer ses statuts de maman et d’épouse tout en exerçant une profession en parallèle. Antoinette Fouque a vu le jour à Marseille.

Chevalier des Arts et lettres et Commandeur dans l'ordre de la Légion d'honneur, cette militante de toujours meurt à Paris au début de l'année 2014. Le Collège de Féminologie et l’Observatoire de la Misogynie ont été fondés par Antoinette Fouque. Aux Nations Unies comme dans le monde entier, la militante prend la défense de la cause des femmes. Pour Antoinette Fouque, il y a plus inconnu que le soldat inconnu : son épouse. C'est ce qu'elle clame pendant une manifestation du Mouvement de libération des femmes à Paris.